Ella May vit à San Enrique, un village proche des maisons d’accueil de Caméléon. Elle est encore jeune mais elle est déterminée et courageuse. Elle fait partie du programme depuis qu’elle est en CM2. Cela fait maintenant 8 ans qu’elle est parrainée et, si tout va bien, elle le sera jusqu’à la fin de ses études.

Ma vie avec Caméléon…

« Sans Caméléon, je ne pourrais pas étudier correctement. Ma famille a trop de difficultés financières. Caméléon nous aide, non seulement en prenant en charge mes études, mais aussi pour les réparations de la maison.

Il y a huit ans, une assistante sociale est venue dans ma maison et elle a trouvé que j’étais une enfant méritante et que j’avais besoin d’aide pour réaliser mes rêves. Elle m’a donné l’opportunité d’aller à l’école jusqu’à ce que je termine l’université.

L’assistante sociale nous rend visite chaque mois et nous avons des réunions pour parler de la santé, de la sécurité, des droits des enfants et de l’éducation.

Etre un enfant parrainé par Caméléon est difficile. Je dois travailler dur pour garder ma bourse d’études mais c’est très positif pour moi car ça me force à me consacrer à ma scolarité et à me concentrer sur mon avenir. Je suis motivée et très reconnaissante.

J’ai assisté au camp d’été il y a deux ans. Je suis venue dans les maisons d’accueil de Caméléon pendant cinq jours et j’ai eu l’opportunité de participer à activités amusantes, comme le cirque, le dessin et la danse. J’ai apprécié être avec les autres filles, j’en connaissais quelques-unes grâce à l’école et elles sont toutes très gentilles et accueillantes ».

Mes projets pour le futur…

« Je souhaite devenir institutrice. Je veux apprendre aux enfants à lire et à écrire parce que ce sont les bases dans la vie… Et, s’ils sont sérieux, ça peut être la première étape vers le succès.

Je suis au courant de la situation de certains enfants qui ne peuvent pas aller à l’école parce qu’ils travaillent ou parce qu’ils n’ont pas les moyens. J’ai donc eu l’idée de réunir quelques enfants le weekend, quand ils sont libres, et de leur donner des cours. J’ai été soutenue par Caméléon et j’ai eu l’opportunité de continuer mon enseignement! J’aimerais que plus d’enfants aient cette chance, et je suis prête à donner de mon temps et de ma personne pour cela ».