Céline est la créatrice de COUTURE4CAMELEON. Qu’est-ce que COUTURE4CAMELEON ? Une marque qui propose des sacs, pochettes, accessoires mode et déco en tissus, originaux, uniques et faits mains et qui reverse l’ensemble de son bénéfice au profit de CAMELEON. Céline nous a accordé un peu de son précieux temps pour répondre à nos questions :

  • Qui êtes-vous ? Présentez-vous !

Je m’appelle Céline, j’ai 42 ans et je vis depuis janvier à Tokyo. Je suis partie en stage de fin d’année à Hong Kong en 1997 et depuis je vis en Asie (Hong-Kong, Singapore, Japon). Pendant 15 ans j’ai été directrice de filiales pour des groupes italien et français. J’ai suivi mon partenaire au Japon en début d’année et j’ai décidé de me prendre une petite parenthèse professionnelle pour me consacrer à Couture4Cameleon.

  • Comment avez-vous rencontré Laurence ?

J’ai rencontré Laurence à l’école internationale de commerce et de développement 3A à Lyon ; nous étions toutes les deux en spécialisation Asie. Nous nous sommes retrouvées en 2003 à Iloilo où j’ai profité d’un voyage d’affaires à Cebu pour aller lui rendre visite au centre CAMELEON. J’y ai rencontré Miriam, notre 1ère filleule qui avait à l’époque 11 ans.

Nous avons eu ensuite la chance de la revoir plusieurs fois au centre, puis d’assister à sa cérémonie de remise de diplôme universitaire. Je la revois à chaque fois que je retourne à Iloilo, elle a aujourd’hui 26 ans, un travail, et une vie stable et équilibrée. Nous sommes très fiers d’elle et de sa réussite.

Céline et Miriam en rose au centre (11 ans) 

Céline et Miriam (26 ans) 

  • Quand et comment est né le projet COUTURE4CAMELEON ?

Lors d’un week-end à Bangkok, Oriane – également marraine d’une petite Blessy – m’a donné envie de me mettre à la couture. De retour à Hong-Kong, je suis allée m’acheter une machine à coudre. Je n’avais aucune expérience et j’ai donc regardé quelques tutoriels sur internet.

Parallèlement j’ai découvert un quartier au nord de Tokyo – Nippori « the fabric district » – où l’on peut acheter des tissus fabriqués au Japon et des accessoires. Je ramenais de chacun de mes voyages à Tokyo quelques mètres de tissus dans ma valise et je me suis mise au travail, le soir, les week-ends après le boulot.

En Juillet 2017, j’ai créé un compte privé sous ma propre page Facebook et j’ai vu que les produits plaisaient. Mon réseau était surtout constitué d’amis, de ma famille et de parrains CAMELEON. Fin 2017, j’ai reversé 2000 euros à l’association. 

  • Et aujourd’hui ?

Cette année, j’ai installé un vrai atelier à la maison, un studio photo, investi dans du matériel et ouvert une page Facebook for business.

J’ai aussi créé des fichiers pour calculer au plus juste les couts, fixer les prix, suivre les clients…C’est un travail à plein temps mais qui me laisse une entière liberté de création et de gestion.

Je commence à être contactée par des blogueuses qui organisent des concours sur Facebook ou Instagram en échange d’articles sur CAMELEON.

  • Dans l’avenir comment voyez-vous COUTURE4CAMELEON ?

Mon but pour 2018 est de faire aussi bien qu’en 2017, et mieux si possible !

  • Valeur ajoutée de COUTURE4CAMELEON?

Récolter des fonds pour l’association, faire connaitre son action, trouver de nouveaux parrains et donateurs.

  • Question bonus : Etes-vous déjà partie sur le terrain ?

Une petite dizaine de fois depuis 2003 avec quelques moments forts comme la remise de diplôme de Miriam, les 20ans de CAMELEON, la formation couture aux mamans des enfants parrainés par CAMELEON en décembre 2017 et la dernière fois en Mai 2018 ou j’ai pu accompagner 2 couples d’amis à la rencontre de leurs filleules.

Cameleon Association