Reconstruction d’urgence

Typhon HAIYAN

8 novembre 2013 : dix mois après le typhon Quinta, le terrible typhon Haiyan a frappé les Philippines et le Nord-Est de l’île de Panay où est implantée l’Association CAMELEON. Le bilan national officiel encore non définitif est de 6 200 morts, 28 600 blessés, 1 790 disparus et plus de 16 millions* de sinistrés (dont 3 millions dans la région VI des Visayas où nous sommes). Les dégâts sont considérables dans 690 villes et ils sont estimés à 665 millions d’euros.
Fort heureusement, malgré la violence des vents (350 km/h), les enfants et le personnel de CAMELEON sont sains et saufs, mais la plupart des familles ont tout perdu. Grâce à la mobilisation des équipes et des donateurs, l’Association CAMELEON est intervenue rapidement dans l’URGENCE pour distribuer de la nourriture, des soins et des vêtements à 340 familles (soit 1 800 individus). L’aide se poursuit dans la phase de RECONSTRUCTION et CAMELEON s’attelle à rénover ou reconstruire 320 maisons ainsi que ses structures d’accueil à Passi.
(*Source: National Disaster Risk Reduction and Management Council)

Typhon HAIYAN

8 novembre 2013 : dix mois après le typhon Quinta, le terrible typhon Haiyan a frappé les Philippines et le Nord-Est de l’île de Panay où est implantée l’Association CAMELEON. Le bilan national officiel encore non définitif est de 6 200 morts, 28 600 blessés, 1 790 disparus et plus de 16 millions* de sinistrés (dont 3 millions dans la région VI des Visayas où nous sommes). Les dégâts sont considérables dans 690 villes et ils sont estimés à 665 millions d’euros.
Fort heureusement, malgré la violence des vents (350 km/h), les enfants et le personnel de CAMELEON sont sains et saufs, mais la plupart des familles ont tout perdu. Grâce à la mobilisation des équipes et des donateurs, l’Association CAMELEON est intervenue rapidement dans l’URGENCE pour distribuer de la nourriture, des soins et des vêtements à 340 familles (soit 1 800 individus). L’aide se poursuit dans la phase de RECONSTRUCTION et CAMELEON s’attelle à rénover ou reconstruire 320 maisons ainsi que ses structures d’accueil à Passi.
(*Source: National Disaster Risk Reduction and Management Council)