Transparence

Nos ressources

Répartition des fonds collectés en 2019 par pays (sauf Philippines)

Dans le monde : 1 317 562€

Les fonds levés par CAMELEON France proviennent majoritairement de la France et du Luxembourg et représentent 97,1% des ressources de l’Association.
Localement, CAMELEON Philippines fait de réels efforts pour collecter et lever ses fonds qui représentaient 23% des ressources de CAMELEON en 2019. C’est un signe manifeste de pérennité locale.

Nature des fonds collectés en 2019

La part des fonds collectés provenant des partenariats et subventions a augmenté passant de 63% en 2018 à 70% en 2019. Cette augmentation avait été anticipée auprès des partenaires pour permettre la construction et l’ouverture du 3ème centre sur l’île de Negros.
Les parrainages représentent une part constante des ressources (14%).
Les parrainages pris en compte de façon élargie (incluant les dons spécifiques aux filleuls) représentent 207 011€ soit 16% des ressources.

Répartition des dépenses 2019 de CAMELEON Philippines
Total : 674 429€

Alors que le total des dépenses aux Philippines était évalué à 573k € en 2018, cette année on constate une augmentation de l’ensemble des charges à 674k €, soit +15%, notamment dues aux charges liées au nouveau centre à Silay, sur l’île de Negros (construction, accueil de 20 nouvelles filles et embauche de personnel local).
Le cœur de notre action en faveur des jeunes filles victimes de violences sexuelles, constitué des programmes « Reconstruction Personnelle » et « Réinsertion & Autonomie » (hors frais pour le centre de Negros), représente 37% des dépenses. Autre programme majeur, le programme Education & Développement, représente 23%.
Par rapport à 2018, les dépenses 2019 pour le programme “Reconstruction personnelle” ont augmenté de 26% (141k€ contre 112k€). Ceci est principalement dû aux dépenses liées à l’ouverture du Centre de Negros et à l’accueil de 20 nouvelles jeunes filles victimes de violences sexuelles. Les dépenses liées aux programmes “Réinsertion & Autonomie” et “Education & Développement” restent stables par rapport à 2018 avec une variation respective de +7% et -2%. Les dépenses pour le programme « Prévention et Plaidoyer » ont augmenté de 55% (23k€ en 2018 contre 36k€ en 2019). Ceci est notamment dû à l’intensification de l’activité de ce programme (augmentation du nombre d’activités, embauche).
Les frais administratifs restent stables et représentent 16% des dépenses.

Audit et contrôles : votre confiance, notre priorité

Comptes certifiés

Les comptes de CAMELEON sont audités chaque année par un commissaire aux comptes qui certifie que les comptes annuels ne comportent pas d’anomalies significatives. 

Le commissaire aux comptes certifie que les comptes annuels sont, au regard des règles et principes comptables, réguliers et sincères et donnent une image fidèle du résultat des opérations de l’exercice écoulé, ainsi que de la situation financière et du patrimoine de l’association en fin d’exercice.

Audit externe

Dans le cadre de son activité, CAMELEON est régulièrement contrôlée par les bailleurs qui financent les projets. Certains viennent sur le terrain vérifier l’efficience de la gestion des fonds et constater les résultats et l’impact sur les bénéficiaires. Ces « audits » permettent à nos bailleurs de savoir s’ils peuvent continuer à soutenir l’association en toute confiance.

Evaluation externe

A la fin de chaque cycle de programme (3 ou 5 ans), CAMELEON fait faire une évaluation externe afin de mieux connaître et mieux comprendre les processus, d’apprécier les impacts (positifs ou négatifs) produits au regard des objectifs, en référence aux résultats prioritairement définis. L’évaluation externe n’est pas un contrôle mais elle aboutit à des recommandations auxquelles nous portons une réelle attention et que nous mettons en application pour progresser.

Audit interne

CAMELEON mène une politique de contrôle interne rigoureuse grâce à des missions de suivi. Laurence Ligier a effectué 3 missions de suivi terrain cette année et Jean Pierre Jolivot (Président) a effectué une mission interne. Des rapports de mission sont rédigés. Les auditeurs internes se rendent sur le terrain pour contrôler la conformité de l’utilisation des fonds aux objectifs des projets ou programmes. L’audit Interne est une activité indépendante et objective qui donne à CAMELEON une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte des conseils pour les améliorer, et contribue à créer de la valeur ajoutée. L’audit nous aide à atteindre nos objectifs en évaluant, par une approche systématique et méthodique, nos processus de management des risques, de contrôle et de gouvernance, et en faisant des propositions pour renforcer leur efficacité.

Contrôle interne

CAMELEON définit son propre contrôle interne et le met en œuvre sous sa responsabilité. Il comprend un ensemble de moyens, de comportements, de procédures et d’actions adaptés aux caractéristiques propres de l’association pour maîtriser ses activités, l’efficacité de ses opérations et l’utilisation efficiente de ses ressources. Le contrôle interne permet à CAMELEON de prendre en compte les risques significatifs, qu’ils soient opérationnels ou financiers. Il vise tout particulièrement à assurer la conformité aux lois et règlements, l’application des instructions et des orientations fixées par la Direction générale et le Conseil d’Administration, le bon fonctionnement des processus internes et la fiabilité des informations financières. Le contrôle interne ne se limite donc pas à un ensemble de procédures ni aux seuls processus comptables et financiers.

Une gestion ultra-sécurisée

Les systèmes comptables français et philippins sont identiques. Les procédures de contrôles pour éviter corruption ou détournements sont particulièrement strictes.

L’équipe administrative et financière de CAMELEON est structurée autour de la directrice générale. Elle comprend une responsable des finances, une assistante comptable, une gestionnaire de caisse, une responsable des ressources humaines et une responsable des achats. 

Un manuel du bon fonctionnement de la comptabilité et des finances stipulant les procédures à respecter
est remis en interne.

Procédures de base : 

  • Multiplication des interlocuteurs et des signatures pour débloquer des fonds
  • La personne qui autorise la dépense n’est pas celle qui débloque l’argent.
  • Toute dépense supérieure à 200 € implique la demande de 3 devis.
  • Des audits sont réalisés à la fois en interne et en externe par deux cabinets d’expertise comptable différents.

Droits à percevoir des dons : 
Concernant la déductibilité des dons, les associations philippines doivent faire l’objet d’un audit approfondi par l’organisme national PCNC (Philippine Council for NGOs Accreditation). Cela ouvre droit à la déduction fiscale par le Trésor Public philippin.

Parallèlement, les importants donateurs institutionnels (Ministère des Affaires étrangères du Luxembourg, l’Agence Française de Développement…) et certaines fondations privées exigent des rapports financiers détaillés et parfois les justificatifs de chaque dépense. Ils peuvent aussi commanditer des contrôles confiés à des auditeurs externes mandatés par eux-mêmes.