cameleon.jennifer.restaurationetude“Today, I was very very happy !”

Le visage rayonnant, Jenny rentre au dortoir d’Iloilo après sa première journée de stage en hôtellerie et restauration. Ses yeux pétillent, son sourire est intarissable : Jenny me livre avec joie ses premières impressions.

Conviée à 6h pour faire ses premiers pas dans la vie professionnelle, Sabine Claudio, la directrice de l’association, lui avait conseillé de ne surtout pas arriver en retard. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Jenny a suivi son conseil à la lettre : elle est partie du dortoir à 4h30 afin d’arriver quarante minutes plus tard à l’Iloilo Business Hotel, où seul le gardien pouvait lui tenir compagnie. Le maître d’hôtel fut le premier à l’accueillir ; ainsi, lorsqu’est venu le moment de distribuer les fiches de pointage aux nouveaux arrivants, le maître d’hôtel n’a pas pu dissimuler son étonnement : “vous voyez cette fille, de tous les stagiaires que j’ai pus avoir au cours de ma carrière, c’est la première que je vois arriver avant les employés” ! Les surprises ne se sont pas arrêtées là : Jenny me révèle ensuite que le maître d’hôtel, impressionné qu’elle soit arrivée avec tant d’avance, lui a même demandé de rentrer chez elle plus tôt que prévu, en comptant ses huit de travail pour douze… Jenny me confie, soulagée : “J’étais tellement heureuse de l’avoir impressionné…”

cameleon.jennifer.restaurationetude2Âgée de 18 ans, Jenny fait toujours partie du programme de Reconstruction personnelle au sein des centres de CAMELEON, mais profite de la possibilité de résider temporairement à Iloilo pour effectuer son stage, probablement jusqu’à la fin du mois de mai. Elle m’explique que le maître d’hôtel l’a d’abord assignée au buffet du petit-déjeuner ; une fois qu’elle aura travaillé une centaine d’heures dans le département Alimentation et Boissons, elle s’expérimentera dans l’Entretien Ménager, et enfin en Cuisine, avant de retourner à l’école.

– J’adore cuisiner ! C’est ce que je préfère… me révèle-t-elle.
– Tu n’étais pas trop stressée hier ? m’enquis-je.
– Pas tellement… Quand je suis arrivée ici, je me répétais simplement : je peux le faire.

Lea, une autre bénéficiaire de Caméléon, est venue avec elle ; c’est aussi son premier jour de travail à l’Iloilo Business Hotel aujourd’hui, mais commençait son poste cet après-midi.
– Vivre ici m’aide à devenir plus indépendante. Les différences entre le dortoir d’Iloilo et le centre de Passi, c’est qu’ici nous devons nous-mêmes gérer notre budget pour les repas et les transports. Avant de venir ici avec Lea, nous nous sommes promises que nous nous aiderons l’une et l’autre et que nous affronterons ensemble les moments difficiles.
– Et maintenant, qu’est-ce que tu vas faire ? Te reposer un peu ?
– Je pense que je vais d’abord laver mon uniforme. Je n’en ai qu’un seul, et je dois le porter tous les jours.
Jenny remarque mes gros yeux.
– Mais c’est un très bon défi pour moi ! précise-t-elle. Cela m’incite à être pleine de ressources… J’aime beaucoup ce travail parce qu’il me confronte à des challenges. Il est temps pour moi de me confronter au monde de la vie active, au monde de la gestion hôtelière.
Je suis curieuse, et ne peux me retenir de lui demander si elle souhaiterait avoir son propre restaurant :
– J’espère oui, mais dans 15 ans. D’abord je dois travailler pour ça…
Avant de partir, Jenny insiste pour que je dise à toutes les autres filles de CAMELEON qu’elles lui manquent beaucoup.
– Déjà ? Mais tu es arrivée ici hier ?! lui demandai-je.
– Oui… me confirme Jenny sans hésitation.