Revenons sur les événements qui ont rythmé la vie de CAMELEON aux Philippines pendant le 1er semestre 2017.

Les jeunes ambassadeurs des droits de l’Enfant reçoivent le TAYO award !

Depuis la création de leur groupe en 2014, nos jeunes Ambassadeurs des droits de l’Enfant (VCC) ont été formés à la prise de parole en public pour intervenir dans les établissements scolaires et les lieux publics. Ils ont mené de nombreuses actions pour expliquer aux populations locales et aux étudiants l’importance des droits de l’Enfant, notion très souvent ignorée par les jeunes et les parents aux Philippines.

Aujourd’hui, leur groupe composé de 26 membres bénéficiaires de CAMELEON, a été reconnu par la TAYO Awards Foundation qui a annoncé leur accréditation par les experts de la Commission Nationale des Jeunes (National Youth Commission Office) : sur les 445 candidats, 41 ont été sélectionnés, les VCC ont finalement remporté le 1er prix !

2 artistes de cirque canadiens et les élèves de l’ENACR font leur show !

Laurence et François, 2 artistes de cirque canadiens, ont fait le voyage aux Philippines et ont donné des cours intensifs aux jeunes filles pendant 3 mois. Avec leur aide et celle de 7 élèves de l’Ecole Nationale des Arts du Cirque (ENACR) de Rosny-sous-Bois, les jeunes filles ont préparé un spectacle qu’elles ont été fières de présenter à leurs côtés pour l’anniversaire des 20 ans de CAMELEON !

François nous raconte : « Pendant ma mission et mon séjour au centre, j’ai eu beaucoup de plaisir en jouant avec les filles. J’ai aimé la vie au centre […]. Je me suis bien entendu avec le groupe et nous avons vécu de bons moments ensemble ! J’ai beaucoup appris sur ma personne, je suis très heureux d’avoir eu cette expérience. Je regarde mes problèmes différemment. Je sens que j’ai mûri et c’est bien ! »

La voix de CAMELEON entendue aux Nations-Unies

En mai 2017, les Philippines ont été examinées dans le cadre de leur Examen Périodique Universel (EPU) par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. A cette occasion, CAMELEON a eu la possibilité de faire entendre sa voix : notre partenaire Apprentis d’Auteuil qui détient le statut consultatif auprès de cette organisation, nous a offert la possibilité de participer en collaboration avec le Center for the Prevention and Treatment of Child Sexual Abuse (CPTCSA) et Action Against Violence and Exploitation, Inc. (ACTVE). Ainsi, le 23 septembre, CAMELEON a rendu public son rapport sur les violences sexuelles à l’égard des enfants.

Ce rapport a été présenté à Manille en présence de représentants de l’Union Européenne, des ambassades d’Espagne, Angleterre, Suède, Autriche, Pays Bas, Canada et France mais aussi auprès de plusieurs parlementaires. A l’issue de l’EPU, 3 recommandations que nous avions formulées ont été reprises dans le rapport final du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme des Nations Unies.

CAMELEON et ses Partenaires se réjouissent de l’adoption de ces recommandations. Toutefois, nous regrettons qu’une demande majeure n’ait pas été retenue, à savoir l’augmentation de l’âge légal du consentement sexuel qui aujourd’hui est fixé à 12 ans, l’un des plus bas au monde. On peut d’autant plus avoir de réserves sur les chances d’avancer dans le domaine de la lutte contre les violences sexuelles sur mineurs lorsqu’on apprend que le budget annuel des droits de l’Homme a été fixé à… 16€. La priorité absolue du Président Rodrigo Duterte, à savoir la lutte contre la drogue et les terroristes, laisse peu de place à d’autres combats.

>>> En savoir plus sur l’EPU, les recommandations retenues et le rapport publié par CAMELEON

Robelyn, mère de substitution dans les Maisons d’Accueil, partage son expérience…

« Le rôle d’une mère de substitution est le même que celui d’une mère biologique. Seulement je ne m’occupe pas d’une ou 10 filles, mais plutôt de 50. […] Les jeunes filles de CAMELEON ont des personnalités complexes et travailler avec elles est un véritable défi car elles ont connu l’une des expériences de vie les plus difficiles que quiconque puisse imaginer.

Chaque jour, je dois faire face à cette immense responsabilité : gérer 25 à 50 filles aux histoires et caractères très divers. Mais j’en suis ravie et j’aime mon travail ! […] D’une certaine façon, je sais que je fais un peu partie de leurs vies et que je les aide à devenir de meilleures personnes. Cela m’importe peu qu’elles en soient reconnaissantes ou non. Les jeunes filles m’apportent beaucoup, mon travail me rend heureuse et j’en suis fière. C’est un véritable sentiment d’accomplissement et de valorisation. Et c’est ça qui compte le plus à mes yeux ! »

>>> Lire l’intégralité de son témoignage

Nos partenaires nous soutiennent.

La Fondation Air France a renouvelé son généreux soutien à CAMELEON ! En effet, la Fondation co-finance cette année encore le programme « Protection et réinsertion de jeunes filles philippines victimes de violences sexuelles et de maltraitance ».
Grâce à ce programme, 110 jeunes filles victimes de violences sexuelles sont accompagnées chaque année par l’association, de leur reconstruction personnelle à leur réinsertion sociale, familiale et professionnelle. Nous remercions la Fondation Air France pour son fidèle soutien à nos côtés depuis 10 ans.

Un nouveau partenariat entre Voice Global et CAMELEON est né. Voice Global est un mécanisme innovant de subvention, initiative du Ministère des Affaires Etrangères du Royaume des Pays-Bas. Dans le cadre des Subventions Innovation et Apprentissage de Voice aux Philippines, CAMELEON bénéficie d’une subvention pour son programme « Plaidoyer en faveur des droits de l’Enfant et prévention de la violence sexuelle contre les enfants », qui permet de sensibiliser la population aux droits de l’Enfant. Merci à notre nouveau partenaire Voice Global sa confiance.

Nouvelle VIDEO sur le parrainage

Léna et Baptiste de Vision Nomade sont venus en mission aux Philippines pour capturer les sourires des enfants. Accompagnés par le programme InFocus Abroad, leur projet est de réaliser bénévolement des vidéos de communication pour 10 structures agissant pour améliorer la condition des femmes dans 7 pays d’Asie : Indonésie, Philippines, Laos, Birmanie, Inde, Kirghizistan et Iran. Mission réussie ! Un immense merci à Léna et Baptiste pour cette superbe vidéo pleine de convivialité et de couleurs.

“En arrivant, on nous avait annoncé que les Philippins étaient ‘super accueillants et très gentils’, ‘une population incroyable’. Nous avions une sensation différente, celle d’un contact bienveillant, effectivement un accueil remarquable, presque trop respectueux. Une forme de retenue teintée d’une gentillesse véritable dans nos rencontres.
Pour nous, c’est un cheminement intérieur bouleversant, et la certitude qu’il nous faudrait bien plus de temps pour essayer de s’expliquer pourquoi cette violence cachée derrière une si grande bienveillance, ça fait l’effet d’un bruit sourd intérieur. Doux cataclysme émotionnel, ça tord et ça soulage, entre larmes et sourires.”
Léna et Baptiste