Benjamin et Lucie sont partis 3 semaines aux Philippines au centre de Passi en tant que volontaires terrain. Ils nous racontent :

« Nous avions décider de consacrer une partie de notre été 2018 à un projet de voyage un peu différent du tourisme habituel. Nous voulions prendre part à une activité qui ait du sens. C’est un peu par hasard que nous avons choisi les Philippines… De là, nous avons cherché à contacter plusieurs associations s’occupant d’enfants. Le feeling est tout de suite passé avec CAMELEON, c’est pourquoi nous nous sommes décidés à faire un partenariat avec eux. Travaillant tous les deux, nous ne pouvions pas consacrer plus d’un mois au voyage : trois semaines avec CAMELEON et une dernière semaine pour nous, en mode « vacances ». Benjamin étant réalisateur et CAMELEON demandeuse d’images pour illustrer son site internet, il a été très facile de se mettre d’accord sur l’objet de notre mission : faire un film sur l’association. Nous avons donc passé les 2-3 premiers jours au centre à faire de l’observation et à comprendre son fonctionnement. Ce temps d’observation a permis également aux filles de s’habituer à notre présence avant de commencer à filmer. Durant notre séjour, nous avons été bien encadrés par le personnel de CAMELEON, Shaline notamment mais aussi Japhet, Heide et Laurence elle-même. Nos journées consistaient à rendre visite à des bénéficiaires de CAMELEON, écouter leur histoire et comprendre comment CAMELEON avait changé leur quotidien. Bien que nous ayons passé peu de temps avec les filles du centre, nous avons tout de même eu l’occasion de les connaitre un peu et de nous attacher à elles. Elles ont organisé pour nous deux spectacles de danse, l’un pour notre arrivée et l’autre pour notre départ, tous deux très émouvant. Notre mission a vraiment été une totale réussite. Nous avons découvert que les violences sexuelles sur les enfants sont un fléau aux Philippines et dans le monde. Nous avons réalisé qu’avec l’aide de CAMELEON, ces enfants peuvent s’en sortir et que leur vie peut redevenir joyeuse. Nous recommandons fortement cette expérience à ceux qui veulent se rendre utile et entendre les rires éclatants de ces petites filles du centre de Passi. »

Lucie et Benjamin