Dans tous les domaines, les associations ont besoin de bénévoles. En effet, leur implication contribue activement au travail quotidien de ces organismes. Donner de son temps de travail généreusement s’accompagne de retours bénéfiques sur la santé, aussi bien physique que mentale. Des études ont démontré que les personnes qui ont une action bénévole vivent plus heureuses et plus longtemps que le reste de la population.

Une étude de l’université de Southampton et l’université de Birmingham, réalisée auprès de 60343 personnes, a révélé que le bénévolat était largement considéré comme une activité de loisir et s’accompagne d’un sentiment de bien-être physique et psychologique.

D’après une étude de l’université d’Exter au Royaume-Uni, le bénévolat diminuerait le risque de mortalité d’environ 20%. Les actions bénévoles baisseraient les probabilités de tomber en dépression et augmenteraient la satisfaction et l’épanouissement personnel.

Aussi, les personnes bénévoles déclarent s’engager notamment à titre altruiste. Elles désirent, à travers leurs actions bénévoles, soutenir une cause qu’elles estiment juste. Acquérir de nouvelles expériences professionnelles et personnelles ou tout simplement rencontrer de nouvelles personnes. Ainsi, le bénévolat permet de tisser du lien social et offrir un objectif de vie. L’ensemble de ces effets positifs ont d’ailleurs été observés chez tous les volontaires.

Les études confient qu’à partir de 40 ans jusqu’à 80 ans ces effets positifs du volontarisme sont bénéfiques sur la santé mentale. Nous retrouvons de nombreux bénévoles dans la tranche d’âge des 60 à 74 ans. Ces personnes, qui bénéficient de temps libre, deviennent bénévoles pour continuer à avoir une vie active, échanger et partager leurs expériences.

Alors, faire don de soi et aider les autres c’est aussi un moyen d’augmenter son espérance de vie et de se sentir mieux !

Tentez par le bénévolat ? Découvrez les biens faits du bénévolat au sein de CAMELEON !