Protection et guérison

Maisons d’Accueil de Passi. A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes en mars, les jeunes filles âgées de 14 ans et plus ont participé à une activité de groupe afin de partager leurs avis sur l’importance des femmes dans la société et sur la manière dont elles peuvent devenir, elles aussi, des femmes autonomes. Lors d’un atelier d’écriture, les housemothers ont rédigé un texte à trous où les filles ont identifié leurs qualités. Elles ont ainsi pu se décrire entre elles de manière positive et valorisante.

Les jeunes filles ont participé à une activité ayant pour thème la relation avec la famille, les amis et la religion. Elles ont écrit leurs forces et leurs choix sur des feuilles, sujets sur lesquels elles ont ensuite échangé ensemble. 

Les filles ont assisté à des lectures sur l’éducation sexuelle et sur l’hygiène corporelle. 25 d’entre elles ont abordé le sujet suivant “Mon corps est ma responsabilité”. Elles ont pu déterminer 6 priorités pour prendre soin de leur corps.

Les maisons de 6 bénéficiaires ont pu être entièrement réparées et rénovées, avec des matériaux durables et résistants en cas de catastrophes naturelles. 4 familles avaient été touchées par le typhon Phanfone en décembre 2019, et 2 jeunes filles ont bénéficié d’aménagements sécurisés dans leur maison (notamment dans leur chambre) en vue de leur prochaine réintégration. Compte tenu de la crise sanitaire mondiale, les travaux avaient été suspendus, en particulier en raison des mesures de quarantaine communautaire.

Maison d’Accueil de Negros. Dans la Maison d’Accueil de Negros, une nouvelle rencontre avec les parents a été organisée avec les assistantes sociales afin de fournir aux parents et tuteurs des jeunes filles des conseils sur la parentalité. L’objectif ? S’assurer que les familles puissent bien s’occuper et protéger leurs enfants lorsque le moment sera venu de les réintégrer. Suite aux fortes inondations de ce début d’année, les travaux se poursuivent au centre et les filles sont heureuses de pouvoir jouer dans le jardin en sécurité depuis la construction du mur temporaire par des ouvriers et bénévoles philippins.

Réinsertion et autonomie

Les jeunes filles de notre dortoir ont participé à une activité spéciale par laquelle les plus jeunes de nos bénéficiaires sont accompagnées et guidées par les plus âgées. Cela permet de créer des liens d’amitié et de renforcer la solidarité entre les filles après leur départ de la Maison d’accueil. Au quotidien, nos bénéficiaires s’entraident pour leurs cours à distance et leurs devoirs, les tâches ménagères qui sont réparties, mais aussi pour l’organisation de jeux et activités.  

Le sport est toujours bien présent : 10 jeunes filles pratiquent régulièrement la zumba et 3 jeunes filles continuent leurs entraînements de cirque hebdomadaires. En effet, le sport et le cirque permettent aux filles de s’épanouir, de trouver du bien-être, de s’amuser et se construire une image positive.

Enfin, 15 filles ont bénéficié de visites médicales et ont participé à des lectures sur l’éducation sexuelle et l’hygiène corporelle à l’occasion de la journée de la santé.

Education et Développement

28 jeunes bénéficiaires ont participé à une activité d’auto-réflexion qui permet de les orienter dans la définition de leurs objectifs de vie et de les guider sur la manière de les atteindre. Les participants ont pu dessiner leurs espoirs et leurs rêves pour l’avenir avec de réels objectifs, appropriés et stimulants. Ils ont également créé des plans d’action pour évaluer leurs progrès dans la réalisation de leur objectif personnel.

81 jeunes bénéficiaires ont participé à des réunions dans les régions de San Enrique, Bingawan et Passi. Le personnel de CAMELEON a animé des entretiens individuels pour parler de leurs études et leurs relations familiales. La majorité des enfants réussissent leurs études. Six élèves ont exprimé avoir des difficultés à suivre leurs cours à distance et bénéficieront d’un accompagnement renforcé de notre personnel.

13 jeunes bénéficiaires ont animé des cours de tutorat et aidé les enfants des villages à faire leurs devoirs à distance. Nos bénéficiaires étaient heureux d’avoir pu transmettre leurs connaissances aux enfants de la communauté. 15 jeunes bénéficiaires de Bingawan ont également assisté les VCC et CYHA dans leurs conférences sur la prévention des violences sexuelles et les droits des et responsabilités des adolescents. Ils ont aidé à la logistique et à la préparation de nourriture pour les participants.

132 parents bénéficiaires ont eu l’occasion de partager leurs préoccupations et les éventuelles difficultés rencontrées avec les comportements de leurs enfants. Ils ont appris les uns des autres afin de pouvoir mieux soutenir leurs enfants et affronter une situation difficile. 60 parents ont également abordé le sujet de la prévention des violences sexuelles sur les enfants. Ils ont notamment appris à être vigilants pour protéger leurs propres enfants de tout danger. Ils ont discuté des processus d’orientation et de signalement lorsqu’ils rencontrent des cas de victimes de violences dans leur famille ou leur communauté.

67 enfants et 76 parents se sont engagés pour l’égalité des sexes en signant la promesse pour éduquer et responsabiliser les garçons dans le cadre de la campagne “Women’s Month” de Cactus Foundation, dont CAMELEON était partenaire tout au long du mois de mars aux Philippines et en France.