Notre Histoire

Naissance de CAMELEON

Laurence Ligier n’avait que 25 ans, en 1997, quand elle a créé CAMELEON aux Philippines avec Ellien REGONDON. Depuis, elle n’a jamais cessé de se battre pour donner corps à son projet et accompagner le développement de l’association.

À 20 ans, alors qu’elle éprouve le besoin de se rendre utile et de donner un sens à sa vie, Laurence Ligier s’envole pour les Philippines afin de participer à une mission humanitaire organisée par le Comité Enfance Philippines. En parallèle de ses études de droit, elle enchaîne chaque année des missions qui l’amèneront à participer à la construction d’un atelier de tissage de fibres d’ananas et d’une salle de classe dans une communauté rurale de la province d’Aklan. La directrice d’une association philippine lui propose alors de participer à un programme d’éducation pour les enfants défavorisés à Iloilo. Laurence accepte, et passe un an dans un bidonville au sein d’une famille. Elle y apprendra le partage et l’humilité.

À l’issue de cette expérience, ses collègues philippins lui demandent de trouver des fonds pour aider les petites filles des rues. Consciente des besoins du terrain, mais également de ses limites, Laurence rentre en France pour poursuivre ses études. Après un DEUG de sociologie et une Licence de droit, elle intègre l’école 3A, réalise tous ses stages aux Philippines et obtient le Certificat d’Etudes Supérieures Internationales en management du développement.

Déterminée, elle retourne ensuite aux Philippines et se mobilise avec Ellien REGONDON pour trouver les fonds nécessaires à la construction du premier centre d’accueil pour aider les petites filles abusées sexuellement. Car ce sont elles les premières victimes de la pauvreté et de la violence dans ce pays. Nous sommes en 1997, l’association Caméléon est née.

Laurence Ligier passe ensuite sept années sur place, à diriger et développer le centre CAMELEON, situé à Passi, dans l’Ile de Panay. L’association est rapidement accréditée par le Ministère des Affaires Sociales philippin.

En 2004, c’est l’heure du retour en France. Laurence ouvre le bureau parisien de CAMELEON, dont elle devient directrice et continue de se battre avec détermination pour le développement de l’association. Elle se rend encore deux à trois fois par an aux Philippines sur des périodes de deux mois, tout en s’occupant des relations extérieures de CAMELEON et de son déploiement à l’international, via la création d’antennes en Suisse et au Luxembourg, et de partenariats en Belgique, en Andorre, aux Etats-Unis et à Singapour.

Les Philippins ont reconnu le travail et l’engagement de Laurence Ligier : la Présidente de la République lui a remis en mains propres un Prix national en « reconnaissance de sa contribution significative au développement du pays ». En France, elle a été décorée du Prix de Civisme et du Dévouement par le Président de la République et nommée Chevalier de la Légion d’Honneur et Chevalier de l’Ordre national du Mérite. Elle a reçu par ailleurs le Prix de la Femme Dynamisante Clarins et le Trophée de l’Audace, remis par le groupe Le Progrès.

En 2007, Laurence Ligier a publié un livre autobiographique « Princesses des Rues », aux Editions Tchou. À ceux qui lui demandent : « Votre action n’est-elle pas une goutte d’eau dans l’océan ? », elle n’hésite pas à répondre : « La vie d’un enfant est-elle une goutte d’eau ? ».

Développement de CAMELEON : les grandes étapes