[content_band]
[column type=”whole” last=”true” fade=”true” fade_animation=”in-from-top” fade_animation_offset=”45px” class=”center”]

L’association CAMELEON se mobilise et interpelle l’opinion publique :
POUR QUE CELA CESSE !

[/column][/content_band]

[content_band]
Melirose, 25 ans, est une victime de plus…une victime de TROP ! Elle est la sœur d’une bénéficiaire de l’association CAMELEON, elle-même victime de viol. Je leur ai promis de tout faire pour les aider et que l’atrocité vécue par Melirose ne reste pas un cas isolé et impuni. Il doit permettre d’alerter la communauté internationale et les autorités philippines sur ce qu’il se passe dans certains pays du Golfe et d’Asie. Maltraitance, torture, viol, esclavage moderne, homicide sont le quotidien de ces employées de maison.
[/content_band]

[content_band]

Pour que cela cesse, pour que Melirose bénéficie d’une assistance médicale et juridique appropriée,
PARTAGEZ ce lien
et SOUTENEZ l’action de plaidoyer de CAMELEON pour le respect de la dignité et des droits des femmes.
AIDEZ- moi à porter la voix de Melirose haut et fort pour que justice soit faite !

Page facebook de soutien à Melirose

[/content_band]

[content_band]

>> Une vidéo de la TV philippine ABS CBN news à Koweït où l’on voit Melirose à terre puis à l’hôpital <<

Lire les 2 articles de Paris Match :
Une domestique philippine défenestrée par son employeur
Philippines, l’avenir au bout du chiffon

[/content_band]

[content_band]
Melirose Balagosa, 25 ans et maman célibataire, est la sœur d’une jeune fille prise en charge par mon Association CAMELEON depuis plus de 10 ans. Elle a appris que sa sœur ainée, domestique au Koweït depuis un an, avait a priori été défenestrée par son employeur le 6 octobre 2015. Après une chute du 4ème étage, elle a, par miracle, survécu malgré le choc et ses multiples fractures. Une amie à elle était sur les lieux, elle a pu prendre des photos, la police est intervenue et Melirose a été immédiatement emmenée aux urgences de l’hôpital Mubarak Al-­‐Kabir (Koweït). Les premiers examens ont montré que le cerveau n’avait pas été atteint ainsi que la colonne vertébrale. Elle a subi une opération de la mâchoire et aura besoin d’autres opérations pour réparer ses nombreuses fractures aux jambes, genoux, etc. Nous n’en savons pas plus sur son état.

La famille de Melirose qui est originaire de San Enrique, Iloilo, là où est implantée l’association CAMELEON, a appris la nouvelle mercredi dernier. Elle demande que tout soit fait pour apporter des soins médicaux à Melirose et une assistance légale afin qu’une enquête soit ouverte et que justice soit rendue. L’Ambassade des Philippines au Koweït, le Consul des Philippines au Koweit (Raul DADO), très investi sur ces cas de maltraitance, ainsi que l’agence qui a placé Melirose chez son employeur, se sont mobilisés pour l’aider. L’OWWA (Over Sea Worker Administration) et le Vice Président Binay ont également promis d’apporter leur aide à la famille. Je n’ai pas plus de renseignements pour le moment.

Ce terrible accident est malheureusement très commun dans les pays du Golfe, où sont placées des milliers de domestiques Philippines -­‐ OFW (Filipino Over sea Workers) -­‐ par des agences souvent chères et douteuses, chez des employeurs qui les maltraitent et les exploitent. Ce sont concrètement des cas d’esclavage moderne qu’il faut dénoncer avant que le pire n’arrive: viols, actes de tortures, défenestrations, meurtres.

Ce n’est pas le premier cas qui est personnellement porté à mon attention.
Il y a environ 5 ans, la maman d’une jeune femme est venue me voir à Paris pour me demander de l’aide. Sa fille de 34 ans (mariée et mère de 2 enfants aux Philippines) qui était domestique à Abu Dhabi, a été jetée du 8ème étage par son employeur. Elle est décédée. L’enquête et l’autopsie à Abu Dhabi ont conclu à un suicide ! Avec la famille et Hiligaynon Association en France (association de Philippins à Paris), nous avons fait rapatrier le corps aux Philippines pour autopsie et il s’est avéré que la jeune femme avait reçu de multiples coups de couteau avant d’être jetée par la fenêtre. L’employeur aurait été arrêté depuis.

Cette année, je me suis impliquée pour un autre cas de maltraitance physique au Liban (Beyrouth) sur l’une de nos anciennes bénéficiaires (une jeune fille qui avait été victime d’inceste aux Philippines). Son employeur libanais l’a frappée au visage et l’a menacée de mort. Elle s’est enfermée 2 jours dans les toilettes, a communiqué avec moi grâce à son téléphone portable, m’a envoyé des photos, et sur mes conseils, a réussi à se sauver en sautant dans un taxi pour se rendre à l’Ambassade des Philippines. Plus de 60 autres jeunes femmes Philippines étaient déjà là et elles avaient vécu les mêmes cas de maltraitance, tentatives de viols et de meurtre. Après 5 mois d’enquête, cette jeune fille a pu être renvoyée saine et sauve aux Philippines.

Malheureusement, ces histoires terribles sont le quotidien de milliers de jeunes femmes philippines au Koweït, à Abu Dhabi, en Libye, en Irak, etc. Chaque jour, 6000 Philippins quittent leur pays pour aller travailler à l’étranger, souvent dans des conditions déplorables d’exploitation.”

Laurence Ligier, Fondatrice

01 43 22 35 92
laurenceligier@cameleon-association.org[/content_band]

[content_band]
>> Lire les études faites à ce sujet par Human Rights Watch 2014 – Émirats arabes unis : Prises au piège, exploitées et maltraitées

>> Chiffres 2014 OFW
[/content_band]