programme-cameleon_actu_2016

Notre objectif ?

Protéger les enfants et les adolescents des violences sexuelles et de la maltraitance aux Philippines. C’est pourquoi CAMELEON a mis en place le programme PREVENTION et PLAIDOYER pour défendre les droits de l’Enfant. Ce programme est destiné à sensibiliser les populations, les autorités locales et nationales pour prévenir les violences sexuelles et signaler les cas de maltraitance sur les enfants. Pour cela, nous menons des campagnes d’information, de prévention, de plaidoyer et de défense des droits de l’Enfant relayées par les médias.

Les Ambassadeurs des droits de l’Enfant

Depuis 2014, une quarantaine de jeunes bénéficiaires de l’association se sont regroupés au sein des Voice of Cameleon’s Children (VCC) ou Ambassadeurs des droits de l’Enfant. Ils ont été formés à la prise de parole en public pour pouvoir intervenir dans les établissements scolaires et les lieux publics.

Leur rôle est d’expliquer aux populations locales l’importance des droits de l’Enfant, notion qu’ignorent la majorité des enfants et des parents aux Philippines. Les élus locaux, professeurs et parents sont également sensibilisés par les VCC sur la maltraitance, les violences sexuelles et la parentalité. Ils participent ainsi à la réduction et au signalement des cas de maltraitance dans la région. Et qui peut mieux défendre les droits de l’Enfant que les enfants eux-mêmes ?

vcc_cameleon_2016

Chiffres clés 2015

En 2015, les actions entreprises par CAMELEON ont permis de sensibiliser plus de 50 000 personnes sur les droits de l’Enfant.
30 bénéficiaires (dont 17 nouveaux) se sont mobilisés comme Ambassadeurs des droits de l’Enfant : 6 ont mené des conférences en partenariat avec l’équipe plaidoyer de CAMELEON. Au travers de leurs actions de sensibilisation, ils ont touché 2 400 élèves, 927 parents et 6 000 spectateurs lors des spectacles de cirque. [highlight type=”standard”]1 154[/highlight] professeurs de niveau élémentaire ou lycée ont été formés aux droits de l’Enfant et aux signes de détection des cas de violences sexuelles.

900 parents ont été sensibilisés.

918 représentants de barangays ont été formés aux droits de l’Enfant.

De nombreuses interventions, parmi lesquelles…

  • L’organisation d’un concours de vidéos : 220 étudiants en communication ont été sensibilisés aux droits de l’Enfant et invités à soumettre des scripts pour des clips de 60 secondes sur la thématique. 63 jeunes ont présenté des projets. Les 10 lauréats ont obtenu un soutien financier pour la production de leur clip. La cérémonie de remise a eu lieu en présence d’un jury composé de professionnels de la TV. Voir les vidéos
  • Mise en place d’un comité d’intervenants sur les droits de l’Enfant composé d’étudiants, de représentants du gouvernement, du bureau de protection des femmes et des enfants, de l’armée, d’entreprises privées, de consultants et des membres des communautés religieuses.
  • Concours de danse « Grand Saot, Sadya Guid ! » sur le thème des droits de l’Enfant ouvert aux enfants âgés de 13 à 17 ans. Le concours organisé dans un centre commercial a été diffusé à la télévision : 65 enfants (soit 5 équipes) y ont participé. L’événement a réuni un public de 1200 spectateurs.
  • Conférence Breaking the Silence organisée par CAMELEON : 270 participants (professionnels, étudiants, officilels..)

breanking_the_silence_cameleon

Témoignage d’Allen

Agée de 20 ans, diplômée depuis mars 2015 d’un Bachelor en secrétariat, option éducation et mathématiques, Allen est une jeune fille timide, intelligente et travailleuse.

allen-joy_cameleon« Depuis ma quatrième année d’université, j’ai commencé à être une Ambassadrice des droits de l’Enfant. Cela signifie suivre une formation au sein de CAMELEON afin d’organiser des séminaires et conférences sur les droits de l’Enfant dans différentes institutions.
Au début de cette expérience, nous n’étions juste qu’un simple groupe, puis au fur et à mesure, nous sommes devenus les VCC !

En tant que VCC, je transmets aux autres mon engagement vis-à-vis des enfants, ainsi que mes connaissances sur leurs droits. D’ailleurs, il n’y a pas très longtemps, notre groupe VCC s’est vu décerner une récompense : celle du groupe le plus dynamique de la ville de Bingawan. Avant cet engagement, j’étais très timide et calme. Je n’osais pas parler avec d’autres personnes et je restais souvent assise seule dans mon coin. Après les formations et séminaires VCC, j’ai réussi à parler devant beaucoup de monde et à partager mes idées avec les autres.

Après CAMELEON, je prévois de continuer mes activités organisées par les VCC en restant encore vivre un certain temps au sein de ma famille. Je compte soutenir et guider mes camarades Ambassadeurs. Je ferai tout mon possible afin qu’un jour, les VCC ne soient plus seulement présents dans la région des Visayas Occidentales mais aussi dans le monde entier ! Parallèlement, je prévois de trouver un travail stable comme professeur de mathématiques au lycée. »