CAMELEON a participé au documentaire « Pédophiles, sur la trace des prédateurs » diffusé sur M6 le 15 mars 2020 dans son émission « Enquête exclusive ». Réalisé par Wendy Zbiden, il met en lumière un phénomène en pleine expansion aux Philippines comme en France : la pédocriminalité 2.0.

Depuis longtemps, les pédophiles du monde entier se rendent dans des pays pauvres, notamment en Asie du Sud-Est, pour agresser sexuellement des enfants. Mais une nouvelle pratique liée à Internet a changé la donne : le « live streaming ». Plutôt que de risquer de se faire arrêter à l’étranger par des brigades de plus en plus spécialisées contre la pédocriminalité, un nombre croissant de ces prédateurs commandite des viols d’enfants à distance, qu’ils regardent en direct sur leur ordinateur à des milliers de kilomètres.

Tourné en partie aux Philippines, épicentre mondial du « live streaming », ce documentaire met en avant une des courageuses jeunes filles de CAMELEON qui a accepté de témoigner ainsi que Laurence LIGIER, la fondatrice de l’association. Celle qui mène un combat sans relâche depuis plus de 23 ans pour lutter contre les violences sexuelles envers les enfants évoque l’impact du traumatisme subi ainsi que le difficile parcours de reconstruction des victimes.

« Pour une photo de l’enfant nue, le prédateur paie une quinzaine d’euros. Il en propose 80 pour un viol sur commande d’une vingtaine de minutes. ». Voir les extraits sur des mères philippines qui prostituent leur enfant par webcam interposée :

Qui sont ces pédophiles qui utilisent Internet pour sévir à distance ? Pourquoi est-il si difficile de les arrêter et comment agissent-ils sur le Darkweb ? Plusieurs sujets sont abordés dans ce reportage qui donne la parole aux auteurs et aux victimes, ainsi qu’aux enquêteurs et aux associations. Il décrit également des initiatives étonnantes comme la traque d’agresseurs présumés par des milices citoyennes en Angleterre, les rencontres organisées par Latifa BENNARI (Ange Bleu) pour essayer d’empêcher les pédocriminels français de passer à l’acte ou encore le quotidien d’un village pour délinquants sexuels aux États-Unis.

La pauvreté pousse les parents de ces enfants à faire des actions contre nature dans le seul but de gagner de l’argent afin de pouvoir se nourrir, d’avoir un minimum d’hygiène ou encore simplement de survivre. Cela n’excuse en aucun cas ces pratiques de trafic d’enfants, sévèrement punies par la loi aux Philippines.

Aidez-nous à offrir un avenir meilleur aux jeunes filles victimes de violences sexuelles en faisant un don. Nos bénéficiaires font preuve d’une force et d’une résilience hors du commun. En soutenant nos programmes, vous contribuez à réaliser leurs rêves comme celui d’Ailyn, ancienne victime de « live-streaming » déterminée à devenir policière pour secourir d’autres enfants.

En savoir plus sur les actions de CAMELEON de prévention et plaidoyer pour protéger les enfants sur Internet.